Contexte

Cultivé dans le Rhin supérieur depuis l’époque romaine, le châtaignier a marqué de son sceau les paysages de la région, que ce soit dans les peuplements forestiers ou en tant qu’arbre isolé. Cette essence est utile à l’homme à plus d’un titre. Mais des informations suffisamment précises sur sa répartition effective et sur les structures des peuplements font défaut, notamment en ce qui concerne la forêt privée. Les potentiels économiques de cette essence sont exploités à des degrés très variables selon les endroits. Son utilisation pourrait être optimisée. En outre, les châtaigneraies sont menacées depuis 1992 par une maladie fongique, le chancre du châtaignier. On manque cependant d’informations détaillées sur le degré de contamination des peuplements. Quant aux effets du changement climatique sur la vitalité du châtaignier et au rôle que ce dernier jouera à l’avenir dans les paysages, ils n’ont pas encore été étudiés.

Objectifs du projet

- Protection de l’essence châtaignier contre la menace que représente le chancre du châtaignier au moyen des effets biologiques de l’antagonisme entre le champignon pathogène et un virus nuisible pour celui-ci (hypovirulence)

- Inventaire de la répartition du châtaignier dans la région du Rhin supérieur, des différents types de peuplements et des formes de traitement sylvicole ainsi que de l’état sanitaire de cette essence

- Optimisation de la valorisation matérielle du châtaignier, à savoir du bois et des fruits (marrons) 

- Etude de l’importance écologique du châtaignier et de sa contribution à la biodiversité, notamment au regard du changement climatique attendu

 - Evaluation du potentiel du châtaignier pour la beauté des paysages et le tourisme 

- Communication et transfert de connaissances pour tous les groupes intéressés des populations française et allemande. 

Missions et parties prenantes

Le projet INTERREG IV en bref

Le projet INTERREG IV A Rhin supérieur « Le châtaignier dans la région du Rhin supérieur – Une essence rassemblant les hommes, les cultures et les paysages » est un projet économique, environnemental et culturel subventionné par l’Union européenne. Des institutions relevant de 13 organismes d’Alsace, de Rhénanie-Palatinat et de Bade-Wurtemberg élaborent un socle commun de connaissances sur cette essence introduite dans le Rhin supérieur à l’époque romaine. 

 

 

  • Durée du projet : du 01.01.2010 au 31.12.2012 
  • Volume financier du projet : 1,8 million d’euros (part FEDER : 0,9 million d’euros) 
  • 13 opérateurs cofinanceurs (3 opérateurs d’Alsace, 6 opérateurs de Bade-Wurtemberg, 4 opérateurs de Rhénanie-Palatinat) 
  • 13 partenaires associés (8 d’Alsace et 5 d’Allemagne) 

Dépliant

Cliquer ici pour télécharger le dépliant

Pour le moment en allemand seulement